Qui sommes-nous?

Les obédiences masculines, féminines et mixtes de l’Europe, de l’Afrique, de l’Asie e de l’Amérique ont répondu nombreux à l’Appel de Strasbourg et se sont unis à la Chaîne d’Union Universelle. En adhérant à l’éthique proposée par les fondateurs, toutes les Obédiences membres du CLIPSAS: – s’honorent de leur fidélité absolue au message de tolérance, de fraternité et d’union de l’article premier des Constitutions d’ Anderson, dont le respect demeure leur règle d’or. – considèrent comme mission de la franc-maçonnerie de rassembler les gens, le franc-maçon devant être l’élément décisif pour vivre en harmonie avec tous les hommes. – pensent que l’essentiel de la franc-maçonnerie réside dans son idéal social de fraternité et dans son sens du devoir, pas dans la stricte observance d’une coutume, y compris les plus traditionnelles. – estiment qu’une spiritualité unissant l’homme à l’avenir de l’humanité et au perfectionnement de sa condition a autant de valeur morale que celle qu’il puisse trouver dans son rapport avec un principe surnaturel. Notre franc-maçonnerie n’admettra aucune limitation à la liberté de conscience, étant donné qu’elle est progressiste et qu’elle est consciente d’accomplir, dans la moderne société scientifique, la volonté généreuse de notre cher Maître Anderson au moyen de la liberté d’esprit. Pour que cet idéal soit réalisé il faudrait l’entente de tous les francs-maçons au sein d’un environnement où chacun conserve et sa valeur et sa liberté. Une franc-maçonnerie qui entend accomplir sa mission ne saurait repousser aucune des valeurs morales capables de la fortifier. Tous les êtres humains, quels que soient leur race, leur religion, leur milieu social, leurs idéaux philosophiques et politiques, leurs conceptions de l’économie, s’ils sont libres et probes ils doivent communier la même volonté d’union, permettant la constitution d’une vaste réunion franc-maçonnique universelle dont la nécessité est plus impérative que jamais. Si des exclusives demeurent, elles ne viennent pas de nous et nous nous interdisons d’en les créer nous-mêmes. Nous pensons que la diversité des valeurs morales n’est pas un obstacle à l’Union, mais la condition intellectuelle, spirituelle et morale indispensable pour son épanouissement. Dans l’esprit des valeurs ci-dessus mentionnées, le CLIPSAS a exposé ses convictions et son engagement moral aux regards de tous au moyen de l’Appel de Lisbonne. Dans cet Appel, le CLIPSAS a clairement pris position sur les problèmes majeurs de l’Humanité à l’aube du XXIe siècle : Les Francs-Maçons d’aujourd’hui, membres du CLIPSAS, hommes et femmes de différentes races, de différentes convictions philosophiques, de toutes les nationalités, qui nouent des liens de fraternité entre eux et avec les êtres de tous les continents lancent le présent appel : – que tous les habitants de la Terre s’unissent dans des actions favorisant l’émergence d’une vraie solidarité humaine, – qu’ils s’élèvent contre tout intégrisme, contre toute agression, contre toute exclusion, – qu’ils travaillent au développement harmonieux de tous les êtres humains dans la liberté de conscience et le respect mutuel. Pour atteindre ces buts, il est nécessaire que chaque homme et que chaque femme joue pleinement le rôle qui est le sien en travaillant à l’élimination progressive de l’injustice économique mondiale, de l’aliénation physique, morale et spirituelle des peuples, dans le respect de notre environnement vital. C’est l’objectif de tous les Francs-Maçons signataires du présent appel qui œuvrent selon les principes de la tradition humaniste. En se joignant à l’Union de Strasbourg au moyen du CLIPSAS, la franc-maçonnerie attachée à la liberté de conscience et à la tolérance mutuelle apporte sa contribution et au idéal humaniste et au rétablissement de la Chaîne d’Union des Constitutions d’Anderson.